Game-based learning
Brussels’ World Simulation

Negotiation Simulation & Game Learning in European Policy Process

Ph. Aldrin (CHERPA, Sciences Po Aix), R. Mehdi (Directeur Sciences Po Aix) en partenariat avec le CEJM (Dir. : E. Brosset) et le CERIC (Dir. : Nathalie Rubio)
Fondé sur les vertus heuristiques des serious games dans l’étude du fonctionnement au concret des organisations internationales, le Bs’W·Sim est conçu comme un module d’apprentissage innovant de la conduite des négociations au sein de l’Union européenne. Réputée pour l’articulation originale et efficace qu’elle permet entre consolidation des connaissances fondamentales et acquisition des compétences professionnelles, la démarche pédagogique du Game Learning est ici mobilisée pour une plongée au coeur des consultations qui président à la production de la décision européenne.
D’octobre à janvier, les étudiants de master participant au Bs’W·Sim sont amenés à travailler en équipe pour définir et défendre la position d’une des « parties prenantes » (stakeholders) du policy process de l’UE. Chaque équipe endosse l’un des « rôles » : acteurs législatifs (Commission européenne, Conseil des ministres de l’UE, Parlement européen) ; experts auprès de la Commission européenne et du Parlement ; lobbyistes ou représentants d’intérêt enregistré auprès des institutions de l’UE ; porte-parole d’ONG reconnues et impliquées par le projet de législation ; membres de think tanks spécialisés dans les affaires publiques européennes ; journalistes internationaux couvrant les négociations européennes.
Le « scénario », préparé par les coordinateurs, est révélé au début du programme. Les « rôles » sont répartis selon le domaine de spécialisation des étudiants. Ensuite, en équipe, les étudiants ont pour mission de rédiger un « position paper » puis d’en défendre les objectifs lors des rounds de discussion puis lors d’une séance plénière finale. Un « collège d’experts européens » constitué de spécialistes universitaires, de praticiens de la décision européenne, de responsables politiques et journalistes spécialisés accompagne les étudiants tout au long de la semaine en leur proposant des « workshops », des grandes conférences, du « coaching » puis en siégeant dans le jury des séances plénières finales. Les prises de position, les briefings et les réunions sont déposées et suivies au fil de la simulation sur une plateforme numérique dédiée.

RÉUNION DE LANCEMENT LE 16 JANVIER 2019, 12H30 – 13H30, Science Po Aix, Salle SAP 206
Cliquez pour découvrir B’SW-SIM
Présentation du B’SW-SIM
Initié par les équipes pédagogiques de Sciences Po Aix et de la Faculté de Droit et de Science politique d’Aix-Marseille Université (AMU), le serious game Bs’W·Sim bénéficie du soutien de l’Académie d’Excellence d’A*Midex et du Centre d’Excellence Jean-Monnet d’AMU.
Ce serious game de négociation internationale propose aux étudiant-e-s de master une immersion dans la fabrique de la décision européenne.
Par souci de coller fidèlement à la réalité, la simulation reproduit les interdépendances stratégiques et tactiques qui lient les acteurs institutionnels, en insistant sur les rapports de force nationaux et politiques du moment. Elle s’attache également à rendre compte des pressions exercées sur les décideurs par les médias, la société civile et l’opinion. Il s’agit, au fond, de reconstituer le contexte multi-arènes avec lesquels doivent composer l’ensemble des négociateurs, qu’ils soient représentants des institutions législatives ou stakeholders.
L’intérêt principal du jeu réside dans les modalités très réalistes et pratiques d’apprentissage du gouvernement de l’UE. En complément d’un enseignement académique classique du legislative and policy process européen, le Game Learning offre aux étudiant-e-s une expérience inédite de suivre chaque rouage de la décision « en train de se faire ».


English version
Based on the heuristic virtues of serious games in the study of the concrete way in which international organisations function, Bs’W·Sim is designed as an innovative learning module for conducting negotiations at the European Union. With a reputation for the effective, original link it provides between consolidating fundamental knowledge and the acquisition of professional skills, the Game Learning teaching method is used here to delve into the consultations at work in the production of European decisions.
From October to January, Master’s students participating in Bs’W·Sim will work in teams to define and defend the position of one of the “stakeholders” in EU the policy process. Each team takes on one of the “roles”: legislative players (European Commission, EU Council of Ministers, European Parliament); experts with the European Commission and Parliament; lobbyists or representatives of special interests registered with EU institutions; spokespeople for NGOs recognised and involved in draft legislation; members of think tanks specialised in European public affairs; international journalists covering European negotiations.
The “scenario” prepared by the coordinators is disclosed at the start of the programme. The “roles” are distributed according to the students’ fields of specialisation. Lastly, in the teams, the students’ mission is to draw up a “position paper” and then to defend their objectives during discussion rounds and at the final plenary session. A “college of European experts” including university specialists, European decision-making practitioners, political authorities and specialised journalists accompany the students throughout the week, proposing workshops, major conferences and coaching, and then sitting on the jury at the final plenary sessions. The positions, briefing notes and meetings are posted and monitored on a dedicated digital platform as the simulation progresses.

Ce contenu a été mis à jour le 15 janvier 2019 à 8 h 51 min.